Iron Man 3, transhumanisme et Marketing.

Iron-Man-3-« I’m here on a mission: fighting back. » – Robert Downey jr. dans le rôle de Tony Stark

Soyons clairs, j’ai aimé ce film. Beaucoup. Je me suis précipité pour le voir dès que j’ai pu, et je n’ai pas été déçu. Il est bien meilleur que les deux précédents. Quand je suis sorti de la salle de cinéma, je devais avoir des étoiles dans les yeux. J’ai surement manifesté mon engouement par un remarque mesurée et posée, quelque chose comme « C’ETAIT OUF !!! ». Mais je doute que ce genre plaise à tout le monde. Il est tout ce qu’il y a de plus commercial, blindé d’explosions et de tous les clichés possibles et imaginables dans un blockbuster. Pas la peine d’y aller pour l’histoire, mais je n’y allais pas pour ça.

Lire la suite « Iron Man 3, transhumanisme et Marketing. »

Publicités
Iron Man 3, transhumanisme et Marketing.

Rambo, un être sensible et incompris.

Rambo«C’était pas ma guerre » – Sylvester Stallone dans le rôle de John Rambo

30 ans près, cette phrase résonne encore comme une réplique culte. La scène est mythique : Rambo, en larmes (eh oui), fait résonner tout ce que la guerre a été de souffrance, d’incompréhension et ce qu’elle a transformé en lui. Car Rambo n’est pas qu’une brute, il a aussi un cœur. Et c’est ce qui fait que les films livrent à chaque fois des pépites, et offrent à qui veut bien voir au-delà de la brutalité, une réflexion plus profonde. Eh oui, je n’ai pas peur de dire que Rambo est un film profond ! Et le personnage l’est aussi. Donc, pour contrebalancer le billet de Suruntoit sur Orgueil et préjugé, j’ai décidé de consacrer un billet à ce héros intemporel qu’est John Rambo. Un sujet léger quoi ! J’en avais marre de parler du pape. Lire la suite « Rambo, un être sensible et incompris. »

Rambo, un être sensible et incompris.